jeudi 10 novembre 2016

De la vieille lecture...

https://fr.ulule.com/hiroshiman-vol1/






 

1 commentaire:

Pifou a dit…

Ah, les archives, les années 90, quelles années (de merde, un peu, pour moi) (enfin moins que les années 2000) (et ne parlons même pas des années 2010). Que de souvenirs, quand Hiroshiman était encore petit et donnait des cancers à ses nourrices qui venaient lui changer ses couches en plomb. Après 947 décès prématurés, Hiroshiman fut confié à Alsthom et à la Hague. Ainsi, quand le petit Hiroshiman allait au pot, ses déchets radioactifs étaient évacués en même temps par l'usine de retraitement.
Hé oui, j'ai connu Hiroshiman à la fin du millénaire dernier, à peu près en même temps qu'un héros très connu, Plageman, défenseur de la veuve de moins de trente ans.
N'oublions pas ce hazeohazîhrçahejnkjk de service militaire. Je ne m'en suis jamais vraiment remis: ça change un homme, de voir la bêtise de près.